Sur les traces de David Bowie à Londres, Berlin et New-York

Le Major Tom n’est plus. Un des derniers géants de la musique, David Bowie vient de définitivement partir pour les étoiles et nous laisse 27 albums (140 millions de disques vendus ) et une immense influence sur des générations de musiciens (Bauhaus, Trent Reznor, Arcade Fire, Placebo, Lady Gaga et des centaines d’autres..). Auteur, compositeur mais aussi peintre et acteur magnétique dans de rôles hors normes (vampire,extra-terrestre et Ponce Pilate !) , ce caméléon a traversé les époques depuis la fin des 60’s sous différents personnages (Major Tom, Ziggy Stardust, The Thin white Duke, Halloween Jack, le Clown Blanc…) . Victime d’une crise cardiaque sur scène en 2004, il avait cessé les tournées, ne donnait quasiment plus d’interviews et ne sortait plus que façon sporadique des disques, jusqu’à la sortie inattendue le 8 janvier 2016 de ce qui sera son testament : Blackstar.

David Bowie et Londres

Né en 1947 à Londres, la carrière musicale de David  Robert Jones (son nom d’état civil) fut très influencé par les villes dans lesquelles il résida, et en retour, les villes ont aussi conservé son empreinte. Londres fut la ville de ses débuts dans les 60’s, lorsqu’il hantait les pubs de soho avec son ami Marc Bolan en quête de gloire. L’atmosphère électrique du swinging London fut l’écrin parfait pour sa conquête du monde.

Bowie Londres
La photo prise par Brian Ward au 23 Haddon Street fut utilisée pour la pochette de Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (1972)

Hammersmith Appolo

Le 3 juillet 1973, David Bowie annonce la fin de son personnage Ziggy Stardust lors d’un ultime concert à L’Hammersmith Apollo dans l’ouest de Londres, laissant des hordes de fans éplorés… et mettant les musiciens de son groupe The spiders from Mars au chômage.

David Bowie et Berlin

En 1976, en pleine crise artistique et personnelle, David Bowie part chercher l’inspiration dans la ville allemande. Il s’installe à Berlin Ouest avec son pote Iggy Pop, dans le quartier de Schöneberg, au no 155 de la Hauptstraße. Il retrouve sa créativité dans une ville alors hors-norme, enclave de liberté dans une Allemagne alors partagée par le mur.

Le séjour de Bowie dans la ville donnera lieu de trois disques audacieux, que l’on regroupe souvent sous le nom de « trilogie Berlinoise » : Low (1977), Heroes (1977) et Lodger (1979), produits par Brian Eno et Tony Visconti. Il enregistra les deux premiers aux Studios Hansa, au numéro 38 de la Köthener Straße, mais il vivait toujours à Berlin pour le 3e, enregistré en France et à New-York.

Studios Hansa

L’atmosphère si particulière de la ville à la fin des 70’s,  le mur qui sépare la ville en deux (évoqué par le baiser du couple au pied du mur dans la chanson Heroes) , ses quartier comme Neuköln, le quartier de Berlin qui a inspiré l’album Heroes, sont donc à l’origine d’une des périodes les plus créatives de Bowie. Il y fera allusion sur l’album The next Day en 2013

 

David Bowie et New York

Les liens avec The Big Apple sont nombreux, à commencer par le sauvetage de la carrière du New-Yorkais Lou Reed en produit son album Transformer en 1972 avec l’ inattendu tube « walk on the wild side ») . La ville avait  été aussi le lieu d’un mythique concert fleuve donné pour ses 50 ans en 1997 au Madison Square Garden , avec sur scène une flopée d’amis hautement recommandables (notamment Lou Reed, Sonic Youth, Robert Smith, Dave Grohl des Foo fighters, Billy Corgan…).

50 ans bowie au madison square garden

Mais la ville sera surtout son dernier lieu de résidence. Il menait une existence tranquille depuis 1992, auprès de sa famille. Il lisait, sortait dîner, faisait ses courses dans son quartier de Soho, allait au théâtre, au cinéma, chercher sa fille au lycée. Il conduisait aussi régulièrement sa femme Iman et ses enfants dans leur maison de campagne, à deux heures de Manhattan. Le Starman s’est donc éteint dans « la ville qui ne dort jamais »

28-lafayette-bowie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *