Comment bien préparer le TOEFL

En tant que non-anglophone de naissance, le meilleur moyen de mesurer votre niveau d’anglais est de passer un examen de langue reconnu comme le TOEFL (Test of English as a Foreign Language)
Cet examen de langue anglaise est reconnu par des milliers d’universités, collèges et agences dans plus de 130 pays à travers le monde, y compris le Royaume-Uni, États-Unis, le Canada et l’Australie. Il est également demandé dans le cadre de l’obtention d’un visa (Royaume-Uni, Australie) ou bien de bourses étudiantes (Bourses Fulbright par exemple). Il sert à déterminer si l’étudiant a le bagage nécessaire pour suivre des programmes dispensés entièrement en anglais.

les différents types de TOEFL

L’examen se décline selon 3 types :

Le TOEFL IBT (test internet). Il est composé de 4 sections : Compréhension écrite, compréhension orale, expression orale et expression écrite. Il est noté sur une échelle de 0 à 120.

Le TOEFL PBT (test papier). Il est aussi composé de 4 sections : Compréhension orale, structure/expression écrite, compréhension écrite, rédaction. Il est noté sur une échelle de 310 à 677.

Le TOEFL CBT (test ordinateur). C’est le même que le TOEFL PBT mais il est noté sur une échelle de 0 à 300.

Le test le plus récent est le TOEFL IBT (internet) mais certains centres et universités ont gardé l’habitude de faire passer les test PBT et CBT.
Il faudra donc convertir votre score entre les différents types si on vous demande par exemple un score IBT alors que vous avez un score PBT.

Qu’est ce qu’un bon score au TOEFL

On considère généralement qu’il vous faut obtenir minimum 80 pour le TOEFL IBT / 550 pour le TOEFL PBT / 220 pour le TOEFL CBT pour vous débrouiller.(soit l’ équivalent d’  un niveau Intermédiaire /B1.2)
En dessous de ces scores, vous risquez d’avoir des difficultés pour suivre les cours correctement. De même, les grandes écoles de commerce désirant être ouvertes sur l’international sont de plus en plus demandeuses de ce type de qualifications. Pour être éligible à l’ESSEC Business School, 90 points IBT au minimum sont ainsi imposés. Mais vous vouliez rentrer dans une université prestigieuse comme celle d’Harvard ou d’Oxford, il faudrait ainsi obtenir une note de 109 sur 120 !

Spécificités du TOEFL et astuces

Il faut savoir  que cet examen est rédigé en anglais américain (par exemple «color»au lieu de «colour»). Donc ne vous étonnez pas de certaines expressions ou orthographes.
Presque toutes les questions sont sous forme de QCM. Lisez BIEN les énoncés.
Les questions sont souvent de ce type : quel synonyme pouvez-vous donner à ce mot ?qu’à voulu dire l’auteur en écrivant ça ? comment pouvez-vous résumer ce passage ?

Les parties Listening et Speaking se préparent en écoutant bien sur parler anglais et en essayant de comprendre. Une méthode agréable est de regarder des films ou des séries en VO, vous pouvez vous aider en mettant le sous-titre en anglais !  Nous vous conseillons aussi de regarder une chaîne d’ information en continu comme CNN pour s’habituer à l ‘accent américain.
Une des grandes difficultés du speaking réside dans sa forme spécifique  : réussir à parler pendant 45 secondes, pas plus, pas moins.  L’idéal est de montrer dans ses réponses  qu’on peut tenir 45 secondes en ayant un fil conducteur, même si votre expression comporte quelques imperfection.
Un exemple de question qu’on peut vous poser : « un ami veut manger plus équilibré, que lui conseillez-vous ? ».  Vous ne disposez que de 10 secondes de réflexion avant de parler.  Cette épreuve nécessite donc pas mal de préparation.

Comment préparer au mieux l’examen ?

L’un des meilleurs moyen de préparer cet examen, en particulier l’expression orale, est d’effectuer un séjour linguistique dans une école de langues dans un pays anglophone. Par petits groupes, les étudiants combinent souvent  combine des cours d’anglais général et des cours centrés sur la préparation au TOEFL et les compétences scolaires. Les étudiants sont formés pour passer le TOEFL électronique et le TOEFL traditionnel. L’immersion de longue durée proposée par les écoles (au moins 4 semaines généralement) dans un pays anglophone rend cette préparation beaucoup plus concrète puisque de nombreux exemples, tournures et expressions seront utilisées au quotidien. Vous ferez de réels progrès dans la langue et vous aurez toutes vos chances de réaliser un bon score à cet examen.

Modalités pratiques

Pour vous inscrire, il faut vous rendre sur le site officiel du TOEFL et consulter le calendrier des sessions. L’examen vous coûtera 240$ et il est valable 2 ans après le test.
Vous  trouverez également sur le site officiel des guides de préparation et des exemples de questions des sessions précédentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *