Les étudiants aliens seront comptés dans le «nationality mix»

Selon une déclaration conjointe du British Council (l’agence britannique internationale, chargée des échanges éducatifs et des relations culturelles )  et de son homologue américain ACCET, les étudiants venants d’autres mondes (« Alien Students ») seront désormais pris en compte dans le « nationality mix » (origine des élèves selon leur pays).

« Vu leur nombre croissant et la volonté des écoles de langue de faciliter leur intégration, les étudiants humanoïdes venant d’autres mondes et d’autres galaxies souhaitant prendre des cours d’anglais dans des écoles certifiées seront désormais pris en compte dans le nationality mix  dès le début de ce mois ».

Selon le communiqué de presse, « la meilleure connaissance de leurs habitudes alimentaires »,  «  les énormes progrès de logiciels de traduction automatique facilitant leur inscription », ainsi qu’une « normalisation ISO des galaxies et planètes » permet désormais d’ajouter aux 5 continents déjà connus plusieurs centaines de planètes. « Les échanges interculturels se trouveront renforcés par la présence dans nos écoles d’étudiants à la morphologie complexe ayant séjourné dans des environnements radicalement différents». Néanmoins, dans un souci de lisibilité du Nationaliy Mix,  les étudiants venant d’exoplanètes seront comptabilisés dans  « hors système scolaire solaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *